Dalmatie - Région de Dubrovnik

Dalmatie - Région de Dubrovnik

Le sud docile et chaud un recoin encore inconnu des cyclistes

Il s'agit d'une région au potentiel insoupçonné pour les séjours dans la nature et les promenades à vélo, notamment pour profiter des paysages qui vous entourent. Les lacs de Baćina, la vallée de la Neretva et Metković, le musée archéologique de Narona à Vid, les vastes vignobles de la péninsule de Pelješac et leurs murs en pierre, les salines et la culture des coquillages – des huîtres et les maisons des célèbres capitaines d'Orebić.

 

Depuis la mer s'étendent des vues magnifiques sur le patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville de Dubrovnik, et ses deux kilomètres de remparts médiévaux et ses forteresses. Toutefois, la vue la plus belle sur le centre de la région et le centre historique de la ville et la multitude de toits rouges des palais et des maisons, des tours de défense et des clochers d'église, s'étend depuis le massif de Srđ. Les élégantes silhouettes des cyprès constituent l'ornement le plus fabuleux du cadre authentique qu'offrent les villes fertiles de Konavle et d'Orebić. Les stèles médiévales, inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, décorent les cimetières de Konavle, comme c'est aussi le cas dans les cimetières éloignés de l'arrière-pays du littoral de Dubrovnik.

 

Les îles se caractérisent par une abondance de pins aromatiques, de pins d'Alep et d'herbes médicinales et aromatiques. La ville de Korčula est réputée pour son architecture médiévale et ses beautés de la Renaissance, alors que le parc national boisé de Mljet dissimule un monastère et deux lacs salés. Le parc est également connu pour avoir été le repère d'Ulysse. La région compte trois archipels : le parc naturel de Lastovo, l'île de Pelješac et les magnifiques îles Élaphites ou « Jelenski otoci ».

 

C'est sans aucun doute une région proposant de nombreux sites de cyclisme exceptionnels et encore inconnus !

Domagoj Blažević

Si vous partez de Ploče, Baćina est connue pour ses sept lacs (Baćinska jezera) d'une beauté exceptionnelle et ses eaux saumâtres dans lesquelles vivent anguilles, grenouilles et rougets qui s’y rendent depuis la mer via un canal. Il s’agit d’une destination de cyclisme idéale grâce à la piste cyclable bordant cinq lacs sur sept sur dix kilomètres de long. Le long de la piste, vous trouverez des bancs pour faire une pause, et une source d'eau naturelle. Les lacs abritent un grand nombre d'espèces végétales et animales protégées ; parmi les activités touristiques, nous pouvons citer, hormis le vélo, les fameuses promenades en barque, les safaris photo, la natation et le surf, sans oublier que la mer se trouve à proximité.

Vous pourrez parvenir à Vid et au musée de Narona antique, en naviguant en barque sur la Neretva, dans l’atmosphère authentique de la Neretva, à travers les vallées de la Neretva et Metković et le lac bleu (Modro jezero). En 1995 et 1996, des vestiges exceptionnels du temple romain d’Augusteum et 17 sculptures en marbre de taille normale et imposante ont été trouvés. En 2007, le premier musée de Croatie construit in situ a été ouvert. Les environs du musée et de Vid et les lieux-dits de Dragovija et Prud sont déjà connus comme des destinations de vélo de montagne de la région avec des pistes XC, singletrack et downhill.

 

La péninsule de Pelješac est surtout connue pour ses excellents vins. La tradition séculaire de la culture de la vigne, la sélection des meilleurs terrains, les pentes abruptes et le soleil qui brille toute la journée donnent au vin une douceur et une qualité exceptionnelles. Parmi les vins du célèbre cépage de Plavac mali, se distinguent le Dingač et le Postup. Le chemin français traversant Pelješac constitue l'un des rares témoignages de la présence napoléonienne dans la région de Dubrovnik ; aujourd’hui une piste très attrayante pour promeneurs et MTB y a été aménagée, de Ston à Ponikve (7 km) avec une vue sur la vallée de Ponikve et la plaine de Ston. Des sections de de la route Napoléonienne s'étendent sur l’ensemble de Pelješac, les sections les plus touristiques étant celles de Žuljana - Puntikovići et Janjina - Kuna Pelješka. Ston et ses impressionnantes murailles défensives médiévales d'environ 5 kilomètres de long, ainsi que les salines du XIVe siècle sont incontournables. La péninsule de Pelješac est accessible par la route traversant la baie de Mali Ston, mais aussi depuis Ploče jusqu’à Trpanj en ferry puis d’Orebić jusqu’à Dominče sur Korčula en ferry, et de Prapratno jusqu’à Mljet. Trpanj propose une piste cyclable-pédestre allant du camping de Vrila (6 km) jusqu’à Velika Prapatna, le long d’oliveraies centenaires restaurées et de murs en pierre, mais aussi d’oliveraies nouvelles.

 

L'île de Korčula propose trois excellentes destinations de cyclisme : Lumbarda (trois itinéraires cyclables), Blato (six itinéraires) et Vela Luka (quatre itinéraires). Outre les itinéraires marqués, des cartes contenant la description des itinéraires sont également disponibles. Tous les sites de l'île de Korčula sont exceptionnels, avec notamment la vieille ville de Korčula et la maison natale de Marco Polo. Les cyclistes auront à disposition d'excellentes routes de goudron ou en macadam qui traversent les nombreux villages pittoresques de l’île tels que Lumbarda, Pupnat, Smokvica, Blato et Vela Luka. La longueur de l'île, qui s’étend sur 47 km ne constitue pas un problème logistique dans la mesure où il existe beaucoup d'endroits pour se reposer, manger ou, surtout, pour se rafraîchir dans la mer.

Ivo Biočina

Se promener à vélo sur l'île la plus verte et la plus boisée de Croatie, constitue également une expérience exceptionnelle. La plus grande île de Dalmatie du Sud est recouverte de denses forêts de sapins d'Alep, de pins et de chênes verts. Mljet a été proclamée parc national en 1960. Il fait 37 kilomètres de long, une promenade sur la route insulaire pouvant se transformer en véritable aventure dans la mesure où Mljet est une île relativement vallonnée dont le plus haut sommet est Velji grad (514 m).

L'île est facilement accessible en bateau, de Prapratno à Pelješac et depuis Dubrovnik. Outre la principale route de l'île nord-ouest-sud-ouest, l'île propose une route asphaltée et de macadam plus courte qui est particulièrement adaptée aux promenades à vélo. La piste pédestre-cyclable bordant le petit et le grand lac salé (Malo i Veliko slano jezero), avec une vue sur l'île de Sainte-Marie et le monastère bénédictin du XIIe siècle constitue le chemin le plus charmant et le plus accessible. Il est possible de louer des vélos sur trois sites, proposant un accès facile aux lacs. Le site le meilleur est celui situé sur le pont entre Malo et Veliko jezero.

 

Lastovo, l’île aux étoiles en cristal et aux eaux cristallines, est également adaptée aux excursions à vélo en toute insouciance et dans le calme. C’est alors qu’il est le plus facile d’être en harmonie avec la nature. L'île est longue d’environ 10 km et large d’environ 6 km, des baies et des plaines s’étendant entre les douces collines de l'île. Le printemps et le début de l'automne, lorsque le soleil ne chauffe pas et le vent rend les promenades plus agréables, sont propices aux sorties en vélos. Les routes d'asphalte sont peu fréquentées et adaptées aux promenades à vélo ; il existe également des pistes en macadam et des petits chemins agréables menant à l'une des curiosités de l'île ou le long d'une des 40 églises médiévales réparties sur l’île. Celle-ci propose de six à dix pistes cyclables plus courtes, la plus longue et la plus difficile étant la piste Lastovo - Hom (417 m) - Lastovo (20 km), menant jusqu’au point culminant de l’île sur un revêtement en asphalte et en macadam, le sommet n’étant cependant accessible qu’à pieds. Les autres itinéraires s’étendent sur 5 à 10 kilomètres de long. Le port de ferry se situe à Ubli alors que vous pourrez louer un vélo à l'hôtel Solitudo, le seul hôtel de l'île.

 

Les beautés de Šipan, quioutre Koločep et Lopud, forme l’archipel des Élaphites ou « Jelenski otoci », sont facilement accessibles via la ligne de ferry insulaire en provenance de Dubrovnik. Le long du chemin Via Dinarica – Plava staza, un itinéraire court mène jusqu’à l’île de Šipan. La relation Via Dinarica vous permettra de découvrir la côte adriatique croate célèbre justement pour l’harmonie unique entre la montagne et la mer. Ici la mer et la côte se conjuguent avec séjour et activités de plein air. La découverte de la côte et de l’arrière-pays de l’île de Šipan, de ses oliveraies, des vignobles et ses plantations de caroubier est particulièrement agréable à vélo et à pieds. Sur l’île se trouvent deux village, Šipanska Luka et Suđurađ, connectées à la route qui mène jusqu’à la pleine fertile de Šipansko polje. Le chemin Via Dinarica – Plava staza emprunte également cet itinéraire à travers l’île, sur une longueur de 3,8 km, entre macadam et asphalte. L’île est parsemée de nombreuses maisons de villégiature appartenant aux familles de l’aristocratie et de la bourgeoisie de la République de Dubrovnik, construites pour la plupart aux XVe et XVIe siècles ; la villa de Vice Stjepović-Skočibuha de Suđurađ de 1561 constitue un exemple typique d’une telle architecture. Il s’agit d’une maison avec une tour et un parc bordé d’un mur, construite avant tout de pierre de Korčula. Velji Vrh (243 m), qui surplombe Šipanska Luka et qui accueille une forteresse militaire de l’époque austro-hongroise, propose la plus belle vue sur le large.

Bien que les itinéraires cyclables qui traversent les villages surplombant le littoral de Dubrovnik ne sont pas utilisés pour les promenades en vélo en raison du caractère vallonné et accidenté du terrain, sauf peut-être par les vélos électriques, ils constituent néanmoins des alternatives de qualité recherchées à la route fréquentée longeant le pourtour adriatique dans la mesure où elles sont peu fréquentées, bordées d’une nature captivante, alors que les vues depuis les iles Élaphites sont à couper le souffle. Il est conseillé de partir depuis Dubrovnik et de tourner à Orašće en direction de Gromača ou à Slano en direction de Trnova alors que vous pourrez depuis Zaton-Dol prendre la route de Mravince ou de Trnova. Les villages comme Čepikuće, Visočan, Smokovljani et Ošlje sont authentiques, alors que le cimetière et les alentours de l’église sont décorés de stèles, de monuments mortuaires médiévaux, construits entre la fin du XIIIe siècle et le milieu du XVIe siècle. Sur le littoral de Dubrovnik, 26 nécropoles ont été conservées, alors que la piste cyclable à thème de Tombeaux du littoral de Dubrovnik, que nous conseillons de commencer à Slano, traverse six localités dont la plus intéressante est Novakovo greblje – Čepikuće, une des cités avec des tombeaux les mieux conservées et les plus belles de la région de Dubrovnik.

 

Au sud-est de Dubrovnik, se situe une partie de la région de Konavle, qui propose trois itinéraires cyclables qui traversent des villages pittoresques, harmonieux et authentiques, le long des moulins de la rivière Ljuta, des vues sur le mont imposant de Sniježnica (1 234 m) et les grands et élégants cyprès qui dominent le paysage. Konavle et sa grande et fertile plaine ont toujours constitué la réserve de blé de la République de Dubrovnik. Aujourd’hui encore, elles sont réputées pour leurs oliveraies, leurs vignobles, leurs vergers d’agrumes et leurs champs cultivés, mais surtout pour leur tourisme rural en raison de l’omniprésence de la culture traditionnelle authentique de l’ancienne Dubrovnik. La première des trois itinérairescyclables qui s’étend sur 25 km, est circulaire et mène de Čilipi vers Donja Banda avec les villages de Gruda, Ljuta et Pridvoje à travers la pleine de Konavle (Konavosko polje). La deuxième piste est également circulaire, s’étend sur 26 km et mène par des versants de Gornja Banda, de nouveau à travers la pleine et les villages de Miljasi et Zvekovica jusqu’à Cavtat. La troisième piste, la plus courte, s’étend sur 9,5 km, de Cavtat à travers Miočići jusqu’à Čilipi. Les pistes passent sur lancienne étroite voies ferrée « Ćiro » qui connectaient Dubrovnik à Čapljina et Konavle à Mostar de 1901 à 1976, lorsque le fameux « Ćiro » est pour la dernière fois parti de Dubrovnik.